Histoire du tennis à La Réunion

Source : Philippe Guillot, Histoire du tennis à la Réunion. Le deuxième sport de l’île des origines à nos jours. Saint-Denis, Zarlor, 2013, 288 pages.
Du même auteur, lire l’histoire des clubs dans Un club, une histoire
Retrouvez également les articles concernant les Jeux des Îles.

La Ligue en quelques dates

1892 : Premiers échanges de balles entre membres de la « haute » société à Saint-Gilles, au Brûlé et à Salazie.
1895-1900 : On joue au tennis sur gazon dans l’éphémère Sport-club Bourbonnais, 1er club omnisports de l’île.
1912 : Création, à Saint-Denis, du Bourbon tennis-club (BTC), 1er club de tennis de la Réunion.
1919 : Naissance, à Hell-Bourg, du Sport-club Réunionnais, club omnisports où l’on pratique le tennis.
1922 : 1er championnat de la Réunion individuel au BTC, le seul entre les deux guerres mondiales !
1923 : Un court est construit à Saint-Denis à côté du Théâtre municipal, l’ancêtre du TC Dionysien (TCD) ?
1928 : Création, à Saint-Denis, du Réunion lawn-tennis club. Il disparaîtra rapidement.
1931 : 1ère rencontre Réunion-Maurice (5/0 pour nos voisins).
1933 : Implantation du Cercle de Bourbon, futur TCD, à Saint-Denis, sur un court jouxtant le palais Rontaunay.
1934 : Naissance du Port tennis-club, un club qui ne durera guère.
1936 : 1ère rencontre Réunion-Madagascar. La 2e a lieu en 1938.
1949 : Le tennis est le 6e sport de l’île avec 15 pratiquants environ (sur 690 tous sports confondus) dans 2 clubs.
1951 : Naissance du Tennis-club de Saint-Pierre.
1955 : Naissance, au Port, du Club de l’Oasis. Il partira à Cambaie, sur la commune de Saint-Paul, en 1971.
1956 : La fusion entre le BTC et l’Olympique, club omnisports né en 1923, donne naissance au BOTC.
1960 : La Section sportive du syndicat d’initiative, ex-Cercle Bourbon, prend le nom de Tennis-club Dionysien.
1962 : Naissance, au Tampon, du Club des Mascareignes.
1963 : Création officielle, le 22 avril, de la Ligue réunionnaise de lawn-tennis.
1964-1970 : Confrontation annuelle avec des métropolitains dans le cadre de la Quinzaine Air France.
1966 : 1ère participation de la Réunion au Tournoi de l’océan Indien. Ken Rosewall, n° 1 mondial, en exhibition.
1967 : 100 licenciés environ pratiquent le tennis dans 8 clubs.
1971 : 1er championnat par équipes masculin.
1972 : Le tennis est le 5e sport de l’île avec 395 licenciés (contre 4 047 au football, 1er).
1973 : Philippe Gruchet demi-finaliste du championnat de France « juniors ».
1974 : 1ers stages d’éducateurs et 1ers centres scolaires d’initiation au tennis (CSIT).
1975 : 1er championnat par équipes féminin. Philippe Gruchet remporte le Critérium en double.
1977 : 1ers stages de formation de juges-arbitres. 1ère délégation de jeunes aux championnats de France.
1979 : 1er championnat par équipes « jeunes ». 1ers Jeux des îles de l’océan Indien. France-USA à Saint-Denis.
1981 : Le tennis devient le 2e sport de l’île avec 4 100 licenciés environ contre 13 000 au football.
1983 : 1er championnat corporatif par équipes. Le cap des 5 000 licenciés est franchi.
1984 : Le 29/4, la LRLT devient officiellement la LRT. 26-28/10 : tournoi-exhibition avec Borg, Panatta, etc.
1985 : 6 300 licenciés pour la 2e ligue de l’île.
1993 : 1er tournoi ATP de la Réunion au TCD. Neuf autres suivront, dont deux à Champ-Fleuri.
1994 : 1ère édition du Top jeunes Réunion, tournoi international organisé par le TC Saint-Pierre.
1999 : 1ère édition de l’étape régionale de la National Tennis Cup, la Nestea Cup, qui deviendra la BNPI Cup.
1999-2000 & 2002 : Trophée par équipes mixtes de jeunes internationaux (TEMJI) au TCX Saint-André.
2002 : Ouverture du site Internet de la Ligue. 1er Open des Pirates au TC Baie de Saint-Paul.
2005 : Le tennis, 2e sport de l’île derrière le football, compte 9 500 licenciés environ (sur 131 000 en tout).
2006 : Chloé Babet championne de France des 13-14 ans (simple et double), et d’Europe avec l’équipe de France.
2007 : 1er tournoi international professionnel féminin de la Réunion au TCM Champ-Fleuri, à Saint-Denis.
2008 : Le cap des 10 000 licenciés est franchi (10 126) pour le premier sport individuel de l’île.
2009 : Enzo Couacaud vice-champion d’Europe d’hiver des 13-14 ans avec l’équipe de France. 10 141 licenciés.
2011 : Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils en exhibition à Saint-Pierre devant plus de 9 000 personnes.
2013 : Angela Leweurs, formée à la Réunion, devient championne de France des 17-18 ans.
2015 : Sébastien Tholozan (40 ans et plus) et Marianne Barau (3e série) champions de France.
2016 : Sébastien Tholozan champion du Monde par équipes des 40 ans et plus, Florent Bax champion de France de double des 17-18 ans.
2017 : ouverture du nouveau siège de la Ligue.
2018 : Patricia Guézello (née Caro), championne de France de 3e série.
2020 : la Ligue change de nom et devient Ligue Réunion-Mayotte de tennis. Pas de championnats en raison de l’épidémie de Covid-19.

Les présidents de la LRMT, Ligue Réunion Mayotte de Tennis

  1. Dominique Sauger
    (1963 – 1970)
  2. Charles Bouyac
    (1970 – 1973)
  3. Georges Maisonneuve
    (1973 – 1976)
  4. Patrick Isautier
    (1976 – 1992)
  5. Jean-Pierre Ah-Kiam
    (1992 – 1994)
  6. Joël Malet
    (1994)
  7. Christian Hoarau
    (1994 – 2000)
  8. Marie-Thérèse Lefèvre
    (2000 – 2020)
  9. Jean-Yves Dennemont
Logo ligue Réunion Mayotte tennis

Quelques archives

Une des premières photos concernant le tennis local parue dans la presse. Elle a été prise à l’occasion du passage à la Réunion d’une sélection métropolitaine venue disputer un tournoi dans l’île-sœur avec des sélections de Madagascar, de Maurice et de la Réunion avant de rencontrer des Réunionnais à Saint-Denis. Sur cette image prise à l’aéroport de Gillot, figurent M.Grit, du BOTC, à gauche, et Charles Bouyac, président de la LRLT (Ligue réunionnaise de lawn-tennis), troisième à partir de la droite. Ont également posé pour le photographe : le docteur Marsan, organisateur de la tournée des « métros », Mme Seghers, les joueurs métropolitains (Bombardier, Chevalier et Dellomeau) ainsi que le comte de Malet-Roquefort
[Le Journal de l’île de la Réunion, jeudi 25 février 1971, page 8].

En haut : Serge Ghis, Paul Gagnevin et Patrick Isautier lors de l’assemblée générale du samedi 19 novembre 1983. Au-dessous : trois des grands acteurs du développement du tennis à la Réunion dans les années 1970-80 : Patrick Isautier, président pendant 16 ans (un record !), Daniel Faugeras, secrétaire général, dont le garage servit longtemps de bureau à la Ligue avant que celle-ci n’acquière les locaux qu’elle occupe encore aujourd’hui à Primat, et Serge Ghis, le premier conseiller technique régional de la Réunion
[montage réalisé à partir de deux extraits du Journal de l’île de la Réunion du lundi 21 novembre 1983, page 18,
et du mardi 27 mars 1984, page 9].

1985 : long entretien accordé par Patrick Isautier (près d’une page très grand format) à Gérard Armand, un journaliste qui aura beaucoup fait pour populariser le tennis local. Le titre, qui concerne le tennis à la Réunion (et non le président lui-même !) est tout à fait explicite.
[Le Journal de l’île de la Réunion, mercredi 31 juillet 1985, p. 10]

1992 : passage de témoin à la tête de la Ligue de Patrick Isautier (assis à droite), au terme du mandat le plus long de l’histoire du tennis réunionnais, à son jeune successeur (39 ans) et secrétaire général sortant, Jean-Pierre Ah-Kiam (à gauche). Debout : Jean-Pierre Ducart, président du CROS
[photo Henri Laï-Yu, Le Quotidien de la Réunion, dimanche 20 décembre 1992, p. 43]

À la une du Journal de l’île de la Réunion du vendredi 4 novembre 1966, l’Australien Kenneth Rosewall, n° 1 mondial chez les professionnels depuis 1960, en exhibition au stade Roland-Garros, au BOTC, le lendemain, contre son compatriote Anderson.

À l’initiative du casino de Saint-Denis et de la Ligue, rencontre, à Saint-Denis, le samedi 23 et le dimanche 24 novembre 1979, entre les deux meilleurs joueurs français de l’époque et deux des meilleurs américains. Ci-contre, le président Patrick Isautier (à droite) les accueille à l’aéroport de Gillot. De gauche à droite : Tim Gullikson, Pat Dupré, Patrice Dominguez, Gabriel et René Gastaldi, les promoteurs de l’événement, Yannick Noah et le président de la LRLT, Patrick Isautier
[Le Journal de l’île de la Réunion, samedi 23 novembre 1979, page 9]. La rencontre, perturbée par la pluie (le petit stade de l’Est n’était pas encore couvert), se soldera par un match nul 2 à 2, un des simples du samedi n’ayant pas pu se terminer, au grand dam des 2 500 spectateurs présents.

Informations de la Ligue Réunion Mayotte

Jean-Yves Dennemont
Brèves

Etats généraux du tennis

Suite aux premiers travaux initiés dans le cadre des états généraux du tennis qui se sont déroulés le 12 décembre 2020 et aux échanges avec les dirigeants de clubs qui

Lire la suite »

AU CŒUR DU PROGRAMME SPORTIF DE LA LIGUE

Clubs

57

49 clubs affiliés à La Réunion 
8 clubs affiliés à Mayotte

Licenciés

7850

Tennis, Paratennis, 
Beach Tennis, Padel

Aides aux clubs

100 000 €

par la LRMT en plus des aides ANS, FFT, Collectivités

SUIVRE L’ACTUALITÉ DU TENNIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

TEN'UP AU SERVICE DES LICENCIÉS ET DES JOUEURS :

Retour haut de page